Accord d'entreprise "Accord relatif à la NAO 2018" chez ALEOS (Siège)

Cet accord signé entre la direction de ALEOS et les représentants des salariés le 2017-12-15 est le résultat de la négociation sur les autres dispositifs d'aménagement du temps de travail, les augmentations de salaire (ou diminuton / gel des salaires).

Périmètre d'application de la convention signée entre l'entreprise et les représentants des salariés

Numero : A06818003775
Date de signature : 2017-12-15
Nature : Accord
Raison sociale : ALEOS
Etablissement : 30050209300135 Siège

Salaire : les points clés de la négociation

La négociation s'est portée sur les thèmes suivants

Conditions du dispositif salaire pour les salariés : le texte complet de l'accord du 2017-12-15

Mulhouse, le 15 décembre 2017

Négociation anuelle 2018

Augmentation des salaires :

L’inflation des 12 derniers mois en 2017 ainsi que l’inflation prévisionnelle de 2018 s’établissent à environ 1%. Néanmoins, les prévisions financières de l’Association sont assombries par les restrictions d’APL et le blocage de la revalorisation annuelle des redevances. A ces décisions budgétaires restrictives du gouvernement s’ajoute également l’annonce du gel de la revalorisation des APL en 2018.

En parallèle les charges de l’Association vont mécaniquement augmenter (salaires, énergie, fournitures,…). Si nous ne sommes pas attentifs et si cette situation devait perdurer, Aléos pourrait souffrir d’un effet ciseau redoutable.

Malgré ces données, Aléos entend cette année conserver pour ses salariés une situation financière satisfaisante Ainsi l’Association appliquera en 2018 une augmentation générale de 1%.

  • 0,5% au premier juillet 2018

  • 0,5% au premier novembre 2018

    A cette augmentation viendra s’ajouter 1 % par année au regard de l’ancienneté.

Aménagement des fins de carrière :

La prime d’ancienneté est plafonnée à 24 ans et 26% du salaire de base. Néanmoins, pour tenir compte de l’allongement des carrières et afin de récompenser les salariés avec une forte ancienneté, des jours de congés supplémentaires seront octroyés selon le principe ci-dessous :

  • A partir de la 28ème année d’ancienneté : 1 jour/ an

  • A partir de la 30ème année d’ancienneté : 2 jours/an

  • A partir de la 33ème année d’ancienneté : 3 jours/an

  • A partir de la 36ème année d’ancienneté : 4 jours/an

  • A partir de la 40ème année d’ancienneté : 5 jours/an

Ces journées s’entendent pour un temps plein et seront acquises au premier juin de l’année suivant le déclenchement de l’ancienneté de référence.

Source : DILA https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/acco-accords-dentreprise/