Accord d'entreprise "Un Avenant à l'accord d'entreprise portant sur les Frais de santé" chez ADONIAL (Siège)

Cet avenant signé entre la direction de ADONIAL et les représentants des salariés le 2019-11-18 est le résultat de la négociation sur les dispositifs de couverture maladie et la mutuelle.

Périmètre d'application de la convention signée entre l'entreprise et les représentants des salariés

Numero : T03519004351
Date de signature : 2019-11-18
Nature : Avenant
Raison sociale : ADONIAL
Etablissement : 45057057700061 Siège

Couverture santé : les points clés de la négociation

La négociation s'est portée sur le thème Couverture santé complémentaire, couverture maladie

Conditions du dispositif couverture santé pour les salariés : le texte complet de l'avenant du 2019-11-18

Avenant à l’accord d’entreprise portant sur le régime collectif et obligatoire de remboursement de frais de santé

ENTRE LES SOUSSIGNES

La société ADONIAL, dont le siège société est situé 2 avenue de Ker Lann – 35170 BRUZ, immatriculée au RCS de Rennes sous le numéro 450570577, représentée par Madame/ Monsieur XXX, en sa qualité de Directeur,

D’une part,

ET

L’ensemble du personnel de la société ADONIAL ayant ratifié l’accord à la suite d’un vote qui a recueilli la majorité des électeurs inscrits, dont le procès-verbal est annexé au présent accord, d’autre part,

D’autre part,

IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

Sommaire

Sommaire 2

Préambule 3

Article 1. Objet du présent avenant 4

Article 2. Champ d’application 4

1) Les dispenses d’adhésion 5

2) Les suspensions de contrat de travail 5

Article 3. Prestations 6

Article 4. Cotisations et répartition 6

1) Régime de base obligatoire 6

2) Régime optionnel facultatif 7

Article 5. Information 7

1) Information individuelle des salariés 7

2) Information collective 7

Article 6. Portabilité 7

Article 7. Dispositions finales 7

1) Entrée en vigueur et durée 8

2) Révision – Dénonciation – Caducité 8

3) Dépôt et publicité 8

ANNEXE 1 – GARANTIES DU REGIME FRAIS DE SANTE 10

ANNEXE 2 – COTISATIONS DU REGIME FRAIS DE SANTE 11

ANNEXE 3 – PROCES VERBAL DE FIN DE CONCERTATION DU 28 JUIN 2019 12

ANNEXE 4 – PROCES-VERBAL DE VOTE DU PERSONNEL POUR UN AVENANT AU REGIME DE FRAIS DE SANTE SUITE A REFERENDUM

Préambule

Depuis le 1er janvier 2018, le Groupe AVRIL s’est doté d’un régime collectif Frais de santé auquel la majorité des entreprises du Groupe a adhéré. La construction de ce régime est le fruit de différentes concertations entre les partenaires sociaux et la Direction du groupe AVRIL, à travers l’Observatoire AVRIL de la Protection sociale, qui est l’instance paritaire du Groupe dédiée aux sujets liés à la protection sociale des collaborateurs.

L’entreprise a institué ce régime collectif et obligatoire de remboursement de frais de santé par accord ratifié à la majorité des intéressés le 13 novembre 2017.

Le 4 avril 2019, le premier compte de résultat du régime Frais de santé Groupe – pour l’année 2018 – a été présenté aux membres de l’Observatoire. Il s’est avéré que le régime présente un déséquilibre important entre les cotisations versées et les prestations servies, avec un ratio de S/P1 de 127%.

Face à ce constat, il est apparu nécessaire aux membres de l’Observatoire de prendre un certain nombre de mesures afin de redresser la situation, tout en conservant un régime de haute qualité. Ces mesures auront également pour objectif de responsabiliser et sensibiliser les adhérents à leurs dépenses de santé, notamment sur l’Optique qui constituent l’un des principaux postes de dépense et où des dérives sont régulièrement observées.

Au-delà des mesures de redressement spécifiques au présent régime, il est apparu nécessaire au partenaires signataires de mettre en conformité le régime concernant :

  • La réforme du « 100 % santé » et le nouveau cahier des charges des contrats responsables prévues à l’article R. 871-2 du Code de la sécurité sociale ;

  • la réforme de la Protection Universelle Malade (PUMa) qui modifie la référence à l’ayant droit à charge au sens de la Sécurité Sociale, prévue aux articles L.160-1 et L.160-7 du Code de la Sécurité sociale.

C’est dans ce contexte qu’il a été décidé ce qui suit, en application de l’article L.911-1 du Code de la sécurité sociale.

Objet du présent avenant

L’objet du présent avenant est de modifier le régime collectif et obligatoire actuellement en vigueur au sein de l’entreprise. Cet avenant révise les dispositions ayant le même objet résultant le cas échéant d’accords antérieurs et de leurs éventuels avenants, de décisions unilatérales ou de toutes autres pratiques ou usages mis en place au sein de la société et applicable aux salariés en matière de prévoyance complémentaire « frais de santé ».

Cet avenant a donc pour objet l’adhésion des salariés, visés à l’article 2 ci-après, au contrat collectif souscrit à cet effet par l’entreprise, sur la base des garanties et de leurs modalités d’application annexées ci-après.

Conformément aux dispositions de l’article L.912-2 du Code de la sécurité sociale, les parties signataires devront, dans un délai qui ne pourra excéder cinq ans à compter de la date d’effet du présent accord, réexaminer le choix de l’organisme assureur précité. A cet effet, elles se réuniront 6 mois avant l’échéance à l’initiative de la partie la plus diligente.

Ces dispositions n’interdisent pas, avant cette date, la modification, la résiliation ou le non-renouvellement, du contrat de garanties collectives et la modification corrélative du présent accord par avenant.

Champ d’application

Le présent avenant s’applique de plein droit à l’ensemble des salariés de la société, les assimilés salariés au sens de la sécurité sociale, sans condition d’ancienneté.

L’adhésion au présent régime Frais de santé est obligatoire pour tous les salariés de l’entreprise ainsi que leurs enfants en fonction de leur situation de famille réelle :

  • SALARIE ISOLE pour un salarié sans enfant ;

ou

  • SALARIE + ENFANTS pour un salarié avec au moins un enfant.

Il est précisé que la cotisation SALARIE + ENFANTS couvre le salarié et ses enfants tels que définis dans la notice d’information émise par l’assureur.

Le salarié s’engage à transmettre chaque année à l’employeur les documents nécessaires pour justifier de sa situation de famille réelle.

Les salariés concernés ne pourront pas s’opposer au précompte de leur quote-part de cotisations qui correspond à leur situation de famille réelle.

Le salarié pourra également faire adhérer son conjoint via l’option CONJOINT, tel que défini à la notice d’information, en souscrivant une option facultative dont le coût sera intégralement pris en charge par le salarié.

Les dispenses d’adhésion

Les salariés pourront être dispensé d’adhérer au présent régime Frais de santé, soit parce qu’ils bénéficient d’une dispense de droit en application des articles L.911-7 et D.911-2 du Code de la Sécurité sociale, soit dans les cas suivants prévus à l’article R.242-1-6 du Code de la Sécurité sociale et sous réserve de fourniture des justificatifs requis :

  • Des salariés et apprentis bénéficiaires d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de mission d'une durée inférieure à douze mois, même s'ils ne bénéficient pas d'une couverture individuelle souscrite par ailleurs ;

  • Des salariés à temps partiel et apprentis dont l'adhésion au système de garanties les conduirait à s'acquitter d'une cotisation au moins égale à 10 % de leur rémunération brute.

Le salarié souhaitant être dispensé d’adhérer au régime devra en faire expressément la demande écrite auprès de la Direction dans un délai de 15 jours suivant leur embauche ou de la date de prise d’effet des garanties. A défaut, ils seront obligatoirement affiliés au régime.

Les salariés auront également la possibilité de ne pas faire adhérer leur(s) ayant(s)-droit au régime collectif obligatoire dans les mêmes conditions précitées.

Le maintien des dérogations est subordonné à la fourniture annuelle des justificatifs à l’employeur : à défaut, les salariés concernés seront immédiatement affiliés au régime.

Le salarié qui demande à être dispensé d’adhérer conformément aux dérogations ci-dessus, ne pourra :

  • Prétendre aux prestations dudit régime tant pour lui-même que pour ses ayants droit ;

  • Percevoir de quelque façon que ce soit, la contribution patronale à ce régime ;

  • Bénéficier de la portabilité ;

  • Prétendre au maintien des garanties dans les cas prévus par la loi et le contrat souscrit (retraités, licenciés etc…).

Les suspensions de contrat de travail

L’adhésion des salariés est maintenue en cas de suspension de leur contrat de travail, quelle qu’en soit la cause, dès lors qu’ils bénéficient, pendant cette période, d’un maintien de salaire, total ou partiel, d’indemnités journalières complémentaires. Dans une telle hypothèse, l’employeur verse une contribution calculée selon les règles applicables à la catégorie dont relève le salarié pendant toute la période de suspension du contrat de travail indemnisé. Parallèlement, le salarié doit continuer à acquitter sa propre part de cotisations.

Les salariés dont le contrat de travail est suspendu pour maladie, maternité ou accident bénéficieront du maintien des garanties pendant la durée de l’arrêt de travail au cours de laquelle la société maintiendra tout ou partie du salaire.

Dans les autres cas de suspension du contrat du travail sans maintien de salaire (congé sabbatique, congé pour création entreprise, congé formation, congés pour raisons familiales, congés liés à des activités d'intérêt général ou civil, congés liés à la vie politique…), la cotisation relative au financement du régime est prise en charge intégralement par le salarié s’il souhaite conserver le bénéfice du régime.

Lorsque les indemnités journalières complémentaires ne sont pas versées directement par l’employeur, ou quand l’intégralité des cotisations est à la charge du salarié, le salarié est tenu de fournir à l’employeur une autorisation de prélèvement permettant d’acquitter sa cotisation.

Prestations

Les prestations décrites dans le document annexé au présent avenant (Annexe 1), à titre informatif, ne constituent, en aucun cas, un engagement pour la société, qui n’est tenue, à l’égard de ses salariés, qu’au seul paiement des cotisations et au versement, à minima, des prestations imposées par le régime issu de la convention collective de branche professionnelle et des garanties imposées par le décret n° 2014-1025 du 8 septembre 2014.

En conséquence, les prestations figurant en annexe, obtenues auprès de l’assureur en raison de la massification des bénéficiaires éventuels, relèvent de la seule responsabilité de l’organisme assureur, au même titre que les modalités, limitations et exclusions de garanties.

Le présent régime ainsi que le contrat d’assurance précité sont mis en œuvre conformément aux prescriptions des articles L.871-1 (relatif au contrat responsable), L.242-1 alinéa 6 et 8 du Code de la sécurité sociale, 83 1° quater du Code général des impôts, ainsi que des décrets pris en application de ces dispositions.

Cotisations et répartition

Régime de base obligatoire

La cotisation mensuelle destinée au financement du régime obligatoire est fixée à un pourcentage du PMSS par mois et par salarié comme suit :

REGIME DE BASE OBLIGATOIRE

TAUX DE COTISATION CONTRACTUEL

(% du PMSS2)

SALARIE ISOLE 1,645%
SALARIE + ENFANTS 2,841%

La cotisation du régime de base obligatoire est prise en charge :

  • Par l’employeur à hauteur de 70 %

  • Par le salarié à hauteur de 30 %

Les éventuelles évolutions futures des cotisations seront réparties entre l'employeur et les salariés dans les mêmes proportions que la répartition des cotisations fixée au sein du présent avenant.

En tout état de cause, la prise en charge des augmentations successives par l’employeur ne pourra conduire ce dernier à acquitter une cotisation supérieure à 15% de celle fixée ci-dessus. Au-delà de cette limite, l’augmentation de cotisations fera l'objet d’un nouvel avenant précédé d’une information-consultation du Comité Social et Economique.

Régime optionnel facultatif

Il est précisé que les cotisations liées à la souscription d’une option de garanties supplémentaires (option Honoraires+ ou option Confort), ou l’extension du régime à son conjoint non à charge (option CNAC) tel que défini dans la notice d’information émise par l’assureur, seront intégralement à la charge du salarié.

A titre d’information, les taux de cotisations sont mentionnées dans l’Annexe 2 du présent avenant.

Information

Information individuelle des salariés

La Société remettra à chaque salarié et à tout nouvel embauché, une notice d’information établie par l’organisme assureur, détaillant notamment les garanties et leurs modalités d’application.

Les salariés seront informés préalablement et selon les mêmes modalités de toute modification de leurs droits et obligations.

Information collective

Conformément à la loi (article R.2323-1-13 du Code du travail et L.911-2 du Code de la sécurité sociale), le cas échéant, le Comité Social et Economique sera informé et consulté lors de toute modification des présentes garanties.

Portabilité

Les Salariés pourront bénéficier du maintien des Garanties en vigueur dans la Société en cas de rupture de leur contrat de travail ouvrant droit à prise en charge par l’assurance chômage, dans les conditions prévues à l’article L. 911-8 du Code de la sécurité sociale.

Dispositions finales

Entrée en vigueur et durée

Le présent avenant est conclu pour une durée indéterminée à compter du 1er janvier 2020.

Révision – Dénonciation – Caducité

L’éventuelle révision du présent régime devra être ratifiée par la majorité des intéressés, c'est-à-dire des salariés appartenant aux catégories concernées et des anciens salariés bénéficiaires directs de prestations, à l'exclusion des bénéficiaires indirects ; le régime pourra aussi être modifié par voie de convention ou d'accord collectif s'y substituant.

L’employeur a également la possibilité de le dénoncer le présent accord ratifié moyennant un préavis de trois mois et en informant respectivement les institutions représentatives du personnel ainsi que les salariés sur les conséquences de la dénonciation à l'égard des droits qu'ils tiennent de l'acte dénoncé.

La résiliation du contrat d’assurance de groupe entraîne de plein droit la caducité du présent avenant par disparition de son objet.

Publicité

Le présent accord ratifié fera l’objet d’un affichage.

Fait à Bruz en 4 exemplaires originaux, le 18 novembre 2019.

Pour la société ADONIAL Pour le personnel, Madame/ Monsieur XXX mandaté à cet effet
Madame/ Monsieur XXX

ANNEXE 1 – GARANTIES DU REGIME FRAIS DE SANTE

ANNEXE 2 – COTISATIONS DU REGIME FRAIS DE SANTE

    COTISATIONS 2020
Régime Cotisation % du PMSS Valeur indicative en €*
BASE Salarié Isolé 1,645% 55,53
Salarié + Enfants 2,841% 95,95
CONJOINT 0,822% 27,75
OPTION
HONORAIRES +
Salarié Isolé 0,080% 2,70
Salarié + Enfants 0,141% 4,77
CONJOINT 0,040% 1,35
OPTION
CONFORT
Salarié Isolé 1,543% 52,12
Salarié + Enfants 2,203% 74,41
CONJOINT 0,772% 26,06
* le tarif € est estimatif - il sera revu en fonction du PMSS 2020
  Régime collectif et obligatoire
  Régime facultatif

ANNEXE 3 – PROCES VERBAL DE FIN DE CONCERTATION DU 28 JUIN 2019

ANNEXE 4 : PROCES-VERBAL DE VOTE DU PERSONNEL POUR UN AVENANT AU REGIME DE FRAIS DE SANTE SUITE A REFERENDUM

Conformément à l’article L.911-1 du Code de la sécurité sociale :

La société ADONIAL a proposé au personnel de réviser par avenant son actuel régime collectif de frais de santé à adhésion obligatoire.

A cette fin, l’employeur a proposé au personnel concerné de ratifier l’avenant ci annexé dans le cadre d’un référendum, à la majorité des électeurs inscrits.

Les salariés ont été consultés à cet effet et se sont vus remettre à cette occasion le projet d’avenant à l’accord.

La question suivante leur a été posée :

Approuvez-vous le projet d’avenant à l’accord relatif au régime frais de santé à adhésion obligatoire (ci-après annexé) proposé par la Direction ?

Dans l’affirmative, Madame/ Monsieur XXX sera mandaté pour ratifier l’avenant à l’accord au nom du personnel.

Le résultat du vote, ainsi organisé, a été le suivant :

  • Nombre de votants : 11

  • Absentions, votes nuls ou blancs : 0

  • Votes pour : 11

  • Votes contre : 0

La majorité des salariés intéressés étant favorable au projet d’avenant à l’accord proposé par la direction, Madame/ Monsieur XXX est mandaté par le personnel concerné en vue de la ratification du projet d’avenant à l’accord ci-joint.

Le procès verbal et l’accord référendaire correspondant seront conservés par Madame/ Monsieur XXX (représentant des bénéficiaires de l’accord référendaire).

Fait à Azé, le 18 novembre 2019.

Les membres du bureau de vote La Direction

Madame/ Monsieur XXX Madame/ Monsieur XXX

Madame/ Monsieur XXX


  1. Ratio de sinistralité sur prime d’assurance égal aux (Sinistres + Provisions) / Primes Nettes

  2. PMSS : Plafond mensuel de la Sécurité Sociale

Source : DILA https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/acco-accords-dentreprise/