Accord d'entreprise "PV NAO 2021" chez ADMR - AIDE A DOMICILE EN MILIEU RURAL (Siège)

Cet accord signé entre la direction de ADMR - AIDE A DOMICILE EN MILIEU RURAL et le syndicat UNSA et CFDT le 2022-01-26 est le résultat de la négociation sur divers points.

Périmètre d'application de la convention signée entre l'entreprise et le syndicat UNSA et CFDT

Numero : T02122004248
Date de signature : 2022-01-26
Nature : Accord
Raison sociale : AIDE A DOMICILE EN MILIEU RURAL
Etablissement : 77821418900046 Siège

Autres points : les points clés de la négociation

La négociation s'est portée sur le thème Autres dispositions Accord relatif à la gestion des parcours salariés de l'ADMR de Côte d'Or (2019-11-18) Mise en place d'un dispositif incitatif et expérimental de gestion administrative de proximité et de qualité (2019-11-18) Accord relatif à la reconnaissance du l'UES ADMR Côte Dor (2018-12-31) PV NAO 2020 (2020-12-21)

Conditions du dispositif autres points pour les salariés : le texte complet de l'accord du 2022-01-26

PROCES VERBAL NAO 2021 – UES ADMR Côte d’Or

Entre :

D’une part :

L’Unité Economique et Sociale ADMR de Côte d’Or, représentée par, Présidente, et par délégation, Directeur Général,

Et d’autre part :

L’organisation syndicale CFDT, représentée par Déléguée Syndicale,

L’organisation syndicale UNSA, représentée par Déléguée Syndicale,

Il est établi à la suite des 4 réunions de négociation qui ont eu lieu d’octobre à décembre 2021 un procès-verbal d’accord.

Les dates de réunions étaient les suivantes :

  • 22 octobre 2021

  • 16 novembre 2021

  • 23 novembre 2021

  • 17 décembre 2021

PAGE 1/4

Accords des parties sur les différents thèmes de la NAO :

  • La rémunération :

L’avenant 43 à la convention collective de la branche de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile, qui modifie la classification des emplois et le système de rémunération des salariés de la Branche, entre en vigueur le 1er octobre 2021.

L’avenant 43 est une réforme d’envergure et structurante et engendre des augmentations de coûts salariaux conséquents.

Les parties sont d’accords pour prioriser la prise en charge de cet avenant aux vues de difficultés rencontrées sur les modalités de son financement.

  • L’égalité professionnelle :

Un accord sur l’égalité professionnelle est en vigueur au sein de l’UES ADMR.

  • La gestion des emplois et des parcours professionnels :

Un accord est toujours en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022. Un projet de mise en place d’un parcours d’intégration est en cours.

  • Divers :

Indemnité d’équipement de travail 

Les parties sont d’accord pour l’attribution d’« une indemnité équipement de travail » à hauteur de 50 euros pour permettre aux intervenants à domicile de s’acheter des chaussures de travail.

Cette indemnité a été versée sur les bulletins de salaire de novembre 2021 pour le personnel d’intervention à domicile présent sur novembre 2021 (CDD et CDI).

PAGE 2/4

Abondement / CSE

Un surabondamment de 10 000 Euros pour les actions sociales et culturelles du CSE est accordé. Les négociatrices souhaitent que cette somme soit distribuée aux salariés sous forme de bons d’achats, soit 10 Euros supplémentaires par salariés.

Droit d’expression

Les parties sont d’accord pour mettre en place une charte sur l’exercice du droit d’expression (charte en PJ du présent PV).

 

 

Télétravail

Les parties sont d’accord pour reporter la mise en place d’un accord sur le télétravail, au vue de la crise sanitaire actuelle dûe au COVID 19. En effet, le télétravail existe actuellement et ce depuis le début de la crise sanitaire et évolue selon les recommandations gouvernementales.

Mise en place d’une étude sur l’expérience et les conditions de travail en situation de télétravail avec la commission SSCT.

 

Epargne salariale

Les parties sont d’accord pour reporter la mise en place d’un accord sur l’épargne salariale.

En effet, face aux incertitudes concernant le financement de l’avenant 43, il est trop risqué de mettre en place une telle solution pour l’instant.

PAGE 3/4

Retraite progressive

Les parties sont d’accord pour reporter la mise en place d’un accord sur la retraite progressive.

En effet, comme pour l’épargne salariale, face aux incertitudes concernant le financement de l’avenant 43, il est trop risqué de mettre en place une telle solution pour l’instant.

 

Fait à Chenôve le 26 janvier 2022

Pour le Syndicat CFDT, Pour l’employeur,

La déléguée Syndicale, Le Directeur

Pour le Syndicat UNSA,

La déléguée Syndicale,

PAGE 4/4

Source : DILA https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/acco-accords-dentreprise/

Un problème sur une page ? contactez-nous : contact@droits-salaries.com